Quand un diocèse équipe ses paroisses de bornes connectées

Avatar

Les diocèses de Paris, Lille, Luçon, Compiègne… ont décidé d’équiper tout ou partie de leurs clochers avec nos bornes de dons, mais pour quel usage ?

Un outil multifonction…

Les bornes de dons que nous proposons aux paroisses permettent de collecter tous types de dons : cierges, denier, quête, offrande de messe, travaux… Chaque diocèse ou paroisse peut paramétrer librement la borne en proposant un ou plusieurs types de dons.

Les montants proposés par défaut sur la borne sont, eux aussi, personnalisés. Certains diocèses préfèrent imposer une liste de montants prédéfinis, d’autres laissent le fidèle choisir totalement librement le montant de son don.

Des paroisses choisissent aussi de prêter leur(s) borne(s) aux associations qui y font des événements (scouts, associations diverses).

Tous les dons sont tracés par catégorie et rendus visibles dans un back-office auquel ont accès la paroisse et le diocèse concernés.

… qui pallie la disparition des espèces…

L’intérêt de la borne est avant tout d’adapter nos paroisses aux usages de nos contemporain et de ne pas voir leurs ressources baisser. Mieux, nous constatons même une hausse des dons ! Par exemple, le don moyen à la quête par nos bornes est de plus de 6€, ce qui est bien supérieur aux dons faits en espèces.

La disparition des espèces étant en cours, les premières victimes sont les cierges et la quête, c’est là que nos bornes sont efficaces.

C’est d’ailleurs dans ce cadre que nous avons développé un partenariat avec la Ciergerie Desfossés qui est désormais capable de greffer sur ses troncs une borne de dons connectée !

… et relance la collecte du denier !

Un autre usage de nos bornes consiste à proposer aux fidèles de faire un don au denier par Carte Bleue ! Pour cette offrande, le donateur peut demander un reçu fiscal. Le système est très simple : une fois le don effectué, le fidèle renseigne son adresse mail. Il reçoit alors immédiatement un mail de remerciement dans lequel il lui est demandé de remplir un formulaire pour indiquer son adresse postale (nécessaire pour éditer le reçu). Les données remontent directement dans notre back-office et sont, dans le cas où le diocèse utilise un système compatible avec le nôtre, directement intégrées dans l’outil utilisé par ce dernier !

Et les données ?

Les données sont donc exploitables par le diocèse pour l’émission du reçu fiscal. Obole Digitale s’engage contractuellement à ne pas les utiliser.

Se moderniser, oui. Mais de façon prudente et sécurisée.

S’il devient nécessaire pour l’Eglise de se moderniser, notre philosophie est d’agir avec prudence. L’objectif n’est donc pas de révolutionner du jour au lendemain l’intégralité des moyens de paiement, il est simplement de les adapter aux réalités économiques du pays pour ne pas nous retrouver, dans dix ans, en retard et donc à cours de ressources.

Et le déploiement ?

Il est assuré par nos équipes, nous installons chaque borne nous-mêmes et nous faisons en sorte qu’elle soit bien placée.